Chargement ...
En forêt d'Orléans, le Belvédère des Caillettes ©Vertical Smile

La forêt d’Orléans
L’appel de la forêt

Les trois massifs d’Orléans, d’Ingrannes et de Lorris, forment un immense arc de cercle forestier au nord de la Loire, entre Orléans et Gien. Bienvenue dans un espace de songes pour jouer aux « Robin des Bois », sauter de découvertes en surprises, entre richesses naturelles et historiques.

Comment j’ai résolu les mystères de la plus grande forêt de France ?

Depuis toujours, la forêt alimente fables, mystères et fantasmes dans les chaumières de France et de Navarre. Tiraillée entre la peur de me perdre et la peur du loup, j’ai décidé de tordre le cou aux idées reçues et de partir à la rencontre des gourous (cerfs et autres célébrités) de la forêt domaniale d’Orléans.

D’ailleurs, elle est comment, la forêt d’Orléans ?

Au départ, je me suis demandée par où j’allais commencer; et puis rapidement j’ai osé faire le 1er pas et m’aventurer dans ses 35 000 hectares d’arbres verdoyants au port gracieux. Comme un accent circonflexe au-dessus des courbes généreuses de la Loire, la belle verte garde les traces des chasses royales avec 1 200 km d’allées forestières. Me voici invitée à prendre un itinéraire bis pour rompre avec le quotidien et m’aérer à pied, à vélo ou à cheval, me dérouiller les jambes et m’emplir la tête et le coeur d’images heureuses. Cette immersion a nourri mes rêves, assouvi mes envies de nature intacte et m’a oxygéné. J’ai vu bondir des chevreuils et se brancher les faisans, j’ai écouté des chants d’oiseaux, et même cueilli les 1ères violettes. J'y ai d'ailleurs pris mon premier bain de forêt : le bonheur !

Paysage de la forêt d'Orléans en fin d'été B. ©Quintard - CRT CVDL

Paysage de la forêt d'Orléans en fin d'été B. ©Quintard - CRT CVDL

Chênes en forêt d'Orléans  © B. Quintard - CRT

Chênes en forêt d'Orléans ©B. Quintard - CRT

Pic noir en forêt d'Orléans ©Quintard - CRT CVDL

Pic noir en forêt d'Orléans ©Quintard - CRT CVDL

Faon en forêt d'Orléans, dans le massif de Lorris ©Quintard - CRT CVDL

Faon en forêt d'Orléans, dans le massif de Lorris ©Quintard - CRT CVDL

Cerf de dos en lisière de la forêt d'Orléans ©Quintard - CRT CVDL

Cerf de dos en lisière de la forêt d'Orléans ©Quintard - CRT CVDL

Qu’a-t-elle de plus que les autres ?

Côté nature

La forêt d’Orléans en jette : sa biodiversité est époustouflante, riche de milieux et d’espèces rares, d’essences aux âges parfois vertigineux, d’espaces aquatiques, de gouffres et de sources, de sous-bois et de coins à muguet, à jacinthe des bois, à jonquilles, et même à myrtilles (soigneusement protégées).

Au fur et à mesure de la balade chantent quelques-unes des 180 espèces d’oiseaux (plus que dans toutes les autres forêts de plaine !). Je serai bientôt incollable en botanique (la forêt abrite plus de 730 espèces végétales, dont 30 plantes rares sur le plan national ou régional !) ; et surtout, profiterai d’innombrables champignons qui pointent leurs nez.

C’est ici que j’ai pu admirer le vol des grands rapaces qui sont le fleuron de l’immense massif forestier : 11 espèces de rapaces diurnes et 4 espèces de rapaces nocturnes y nichent, dont quelques-uns des plus rares de France, notamment le Balbuzard pêcheur qui a niché pour la première fois en France (d’où ils avaient disparu) en forêt d’Orléans.

Côté histoire

La forêt domaniale d’Orléans n’est pas en reste avec de multiples traces du passé : elle porte l’empreinte des forestiers qui l’ont organisée et des hommes qui, depuis des millénaires, y ont trouvé refuge pendant les guerres et en ont exploité les ressources, des premiers tumulus celtiques aux heures tragiques de la Résistance.

Elle a tant d’histoires et de légendes à raconter… Entre souvenirs des charbonniers, bûcherons et potiers, sources cachées et fontaines sacrées, et majestueux carrefours en étoile pour les rendez-vous des chasses à courre…

Le Carrefour de la Résistance, avec ses croix blanches alignées à l’ombre des séquoias et les ruines des deux maisons forestières, rappelle le sacrifice des forestiers et des maquisards durant la seconde guerre mondiale. Une récente application pour iPhone de l’ONF fait revivre tout un pan de l’histoire de la forêt, « Du carrefour d’Orléans au carrefour de la Résistance ».

Chemins de randonnée, promenades, ma « to do list » en forêt d’Orléans 

112 résultats

Halle Saint-Pierre

Halle Saint-Pierre

45110 - CHATEAUNEUF-SUR-LOIRE

La Chapelle Sainte Scholastique

La Chapelle Sainte Scholastique

45730 - SAINT-BENOIT-SUR-LOIRE

Villa Aurélie

Villa Aurélie

45450 - DONNERY

Manoir des Tourelles

Manoir des Tourelles

45110 - CHATEAUNEUF-SUR-LOIRE

Dampierre-en-Burly

Dampierre-en-Burly

45570 - DAMPIERRE-EN-BURLY

Jargeau

Jargeau

45150 - JARGEAU

Ouzouer-sur-Loire

Ouzouer-sur-Loire

45570 - OUZOUER-SUR-LOIRE

Château de Combreux

Château de Combreux

45530 - COMBREUX

Château de Rougemont

Château de Rougemont

45170 - ASCHERES-LE-MARCHE

Site naturel préservé de Benne

Site naturel préservé de Benne

45570 - DAMPIERRE-EN-BURLY

Site naturel préservé des Varinnes

Site naturel préservé des Varinnes

45110 - SAINT-MARTIN-D'ABBAT

Canal d'Orléans

Canal d'Orléans

45450 - FAY-AUX-LOGES

bords de loire

Où dormir en forêt d'Orléans ?

Hôtels Campings Chambres d’hôtes Meublés