#LoiretVous
Centre d’art contemporain Les Tanneries

Drôle de rencontre
dans le Gâtinais…

Dans le Gâtinais, de vallons en prairies, découvrez comment je me suis retrouvée nez à nez avec une imposante oeuvre contemporaine !…

Tout à commencé par une balade dans le Gâtinais. Un territoire où l’eau est omniprésente avec le canal de Briare, le canal du Loing et le canal d’Orléans. Il est sillonné de quatorze rivières (rien que ça !) et ponctué de marais et d’étangs. C’est un îlot de vallons, de champs, de prairies et de bois qui incarne, à l’est du Loiret et au sud de la Seine et Marne, la douceur de la vivre à la campagne.

Se ressourcer à une heure de Paris

A une heure au Sud Est de Paris, je suis partie pour une balade détente dans la campagne du Gâtinais. Première étape : Montargis, la capitale surnommée “La venise du Gâtinais” avec ses 131 ponts et passerelles ! Dans le montargois comme dans tout le Gâtinais, l’eau n’est jamais loin. Mon voyage m’a donc naturellement amené à faire une randonnée au bord du canal du Loing, de Briare et de l’Ouanne.

L’art contemporain au coeur de la nature !

A Amilly, au coeur d’un espace de nature, j’ai découvert un ancien bâtiment industriel : des Tanneries, récemment transformées en Centre d’Art Contemporain. Un lieu vivant où l’on assiste au travail des artistes, en live. Au rdc, oh surprise, les espaces sont immenses. C’est « la Grande Halle » où sont exposées des oeuvres monumentales.

Au premier étage, j’ai déambulé dans la grande verrière, un espace très lumineux où les oeuvres communiquent avec l’extérieur. A travers les vitres, j'apercevais le parc des tanneries, naturellement délimité par deux bras du Loing dont la rencontre dessine une pointe. Après la visite de la galerie haute, je me suis promenée dans le parc pour me retrouver face à des oeuvres ; inscrites dans le paysage, elles m’invitaient à la rêverie et à la contemplation. Une visite que je ne suis pas prête d’oublier !

Centre d’art contemporain Les Tanneries

Centre d’art contemporain Les Tanneries

Centre d’art contemporain Les Tanneries

Centre d’art contemporain Les Tanneries

Centre d’art contemporain Les Tanneries

Centre d’art contemporain Les Tanneries

Centre d’art contemporain Les Tanneries

Centre d’art contemporain Les Tanneries

A ne pas rater autour de Montargis

L’arboretum des Barres © Arboretum des Barres
L’arboretum des Barres © Arboretum des Barres

L’arboretum des Barres

Créé il y a plus d’un siècle par la famille Vilmorin, l’Arboretum National des Barres rassemble à Nogent-sur-Vernisson une collection de 2 600 espèces d’arbres du monde entier, rares, insolites ou majestueux. C’est l’une des plus importantes au monde.

Un jardin, un parc, une forêt ? En fait, un peu tout ! L’Arboretum National des Barres, géré par l’Office national des Forêts, possède plus de 8 500 sujets offerts au plaisir des visiteurs, mais aussi à l’intérêt scientifique des botanistes du monde entier. L’ensemble est organisé en trois collections.

Continentalis : un voyage dans l’espace et le temps, avec le sapin d’Espagne, le Cèdre de l’Atlas, le Ginkgo Biloba d’Asie, le Cyprès d’Arizona… et des spécimens spectaculaires (séquoias américains de 46 m, thuya géant…)

Classifica : odeurs, couleurs, formes sollicitent les sens. Au printemps avec les glycines, les magnolias, les azalées, les chèvrefeuilles. En mai avec les transformations de l’arbre aux mouchoirs. L’automne, avec les parfums de l’arbre au caramel et de la viorne…

Bizarretum : le bien nommé ! Tout est surprise, avec le séquoia pleureur, l’arbre aux 80 troncs, les hêtres tortillards, les genévriers rampants…

Outre les visites libres, l’Arboretum, labellisé “Jardin remarquable”, propose des aires de jeu et de pique-nique, une boutique, un salon de thé, une pépinière et des rendez-vous réguliers au fil de la saison : ateliers enfants, parents et grands-parents, expositions, journées portesouvertes à la pépinière. En été, animations théâtrales et concerts en plein air…

La forêt de Montargis

La forêt de Montargis couvre 4 000 ha. On y retrouve le boisement caractéristique de la forêt ligérienne : chêne rouvre, hêtre, charme, pin sylvestre et laricio, ainsi que les mammifères des forêts voisines : sangliers, chevreuils et leur cortège d’oiseaux forestiers.

L’histoire y a laissé son empreinte. On peut y admirer un dolmen, plusieurs tumulus et ça et là, marquant leur territoire, d’anciennes bornes royales gravées d’une fleur de lys.
Elle était encore en 1891, le refuge du loup, l’animal mythique par excellence qui a laissé de nombreuses traces dans l’inconscient collectif et dont le nom hante encore le Gâtinais : chemin de la grotte-aux-loups, bois de Mardeleu, …

La forêt de Montargis ©B. Quintard - CRT CVDL
La forêt de Montargis ©B. Quintard - CRT CVDL
L’abbaye de Ferrière-en-Gâtinais © D. CHAUVEAU
L’abbaye de Ferrière-en-Gâtinais © D. CHAUVEAU

L’abbaye de Ferrière-en-Gâtinais

De son passé de capitale religieuse du Gâtinais, Ferrières a conservé plusieurs édifices, dont l’église abbatiale Saint-Pierre-Saint-Paul, ancienne abbaye royale fondée par Clovis et dont l’influence s’étendait sur toute l’Europe.
Comptant parmi les quatre églises françaises à posséder un plan en croix latine et une rotonde octogonale carolingienne, l’édifice est remarquable pour sa “porte papale” (murée après chaque visite d’un pape) et sa coupole, toutes deux du XIIIe siècle, ses vitraux des XIVe, XVe et XVIe siècles, ou encore son maître-hôtel et ses stalles sculptées.

La chapelle Notre-Dame de Bethléem, proche de l’église abbatiale, recèle des vestiges romans, un retable de 1650 et des boiseries du XVIIIe. A l’extérieur, la terrasse conduit aux anciens remparts de l’abbaye.

La Maison des Métiers d’Art

La Maison des Métiers d’Art accueille plusieurs artistes et artisans d’art. Membres de l’association “l’Art et la Manière”, ils présentent leurs nouvelles créations et les secrets de leur savoir-faire dans la galerie permanente. De nombreuses animations sont également mises en place tout au long de l’année : expositions temporaires, démonstrations, rencontres, ateliers pédagogiques…

La Maison des Métiers d’Art
La Maison des Métiers d’Art
Le centre d’art contemporain Les Tanneries
Le centre d’art contemporain Les Tanneries

Le centre d’art contemporain Les Tanneries

Inauguré en septembre 2016 par la ville d’Amilly, le centre d’art contemporain, installé au sein d’anciennes tanneries, est un lieu singulier. Porté par la volonté de favoriser le travail artistique et d’encourager la proximité entre le public et l’oeuvre, un processus de création s’y déploie in vivo dans le cadre, entre autres, de résidences artistiques.

à voir, à faire dans le Gatinais

événements autour de Montargis !

Où dormir dans le Gâtinais ?

Hôtels Campings Chambres d’hôtes Meublés

Que ramener ?

Miel du Gâtinais
Miel du Gâtinais

Le miel du Gâtinais

“L’or du Gâtinais”, c’est son miel. Il est issu d’un terroir d’une grande diversité florale et de cultures très fréquentées par les abeilles : le colza et le tournesol. De nombreux apiculteurs poursuivent aujourd’hui la tradition de ce miel, hier apprécié à la table des rois.

À Château-Renard, le musée vivant de l’apiculture expose plusieurs ruches vitrées et ruchettes permettant de découvrir le travail des abeilles.

Le safran du Gâtinais

Longtemps renommé, le safran renaît aujourd’hui grâce aux “Safraniers du Gâtinais”qui en ont repris la production en 1987. La cueillette manuelle des stigmates de 150 000 fleurs de crocus est nécessaire pour obtenir 1 kilo de cette épice prestigieuse. À Boynes, le musée du safran présente six siècles de production et de traditions.

Les praslines de Montargis

C’est le duc de Plessis-Praslin, ministre de Louis XIII, qui a fixé la recette des praslines, friandises à base d’amandes grillées et caramélisées qui sont depuis lors la spécialité de Montargis. Depuis 1903, la maison Mazet en a repris la fabrication, selon le procédé d’origine.