#LoiretVous
Week-end en moto sur les routes du Loiret

Denis et Maïka offre le gîte et le couvert aux motards en balade

Denis Hausemont au guidon du gîte des artistes
Denis Hausemont au guidon du gîte des artistes

Autant le dire dès le départ, le parcours de Denis est avant tout une belle histoire, entre volonté d’animer les lieux et goût du bien-recevoir. Formé à la pâtisserie, Denis Hausemont est un enfant de St-Brisson-sur-Loire avec une âme d’artiste : « j’ai besoin de créer, il faut toujours que je restaure, que je décore, que je dessine » avoue-t-il amusé. Aujourd’hui, Denis est au gîte des artistes ce que sa compagne Maïka est à la Taverne : deux figures locales aussi créatives et courageuses que généreuses et accueillantes. Tous deux travaillent d’arrachepied à la bonne tenue de leurs établissements.

Crédit photos: Frédérique HUGHES

Balade dans le Giennois, à moto Dans les vignobles AOC Giennois

Denis aime l’ancien pour l’éclat qu’on peut redonner aux choses, qu’il s’agisse de bâtisses, de motos ou encore de voitures. Passionné par les motos mais également par l’invitation au voyage qu’elles suggèrent, il a rénové du sol au plafond un gîte touristique adapté aux clientèles itinérantes (motorisées ou non) désormais labellisé Relais Moto, Accueil vélo et Loire à vélo. « J’aimerais à l’avenir accompagner les clubs de motos dans leurs balades touristiques ; c’est un plaisir de (re)découvrir les trésors de notre région, de conseiller les organisateurs dans leurs itinéraires. Vous savez, on croit souvent que l’herbe est plus verte ailleurs ; il y a des inconvénients partout, alors autant faire en sorte d’être bien chez soi » s'en amuse Denis Hausemont. Denis et Maïka œuvrent chaque jour à un accueil optimal dans le village de St-Brisson, au gîte des artistes comme à la Taverne.

Côté gîte, les travaux herculéens ont permis de transformer l’ancienne grange en lieu de retrouvailles convivial. Le gîte de groupe et d’étape accueille à la fois une clientèle régionale pour des événements familiaux, des touristes et des professionnels. Aujourd’hui, la valeur ajoutée pour le petit village de St-Brisson-sur-Loire réside dans ses nombreuses marques de dynamisme (gîtes, chambres d’hôtes, auberge, taverne, épicerie et boulangerie, château, école et diverses associations se mobilisent pour accueillir les visiteurs d’un jour ou de toujours). « Pour qu’un village vive, il faut loger les gens, leur proposer des animations et des choses à visiter ; sans oublier -pour les garder- de leur donner à manger ! » ajoute Denis Hausemont.

C’est justement Maïka qui, côté Taverne, officie. Formée à la restauration et voyageuse, Maïka met les petits plats dans les grands pour garantir quotidiennement une cuisine conviviale et savoureuse dans la salle de restaurant (et la terrasse!) ouverte midi et soir, 7j/7. « Une seule chose m’importe, c’est la satisfaction de mes clients ; je veux que petits et grands mangent à leur faim, et surtout à l’heure qu’ils veulent ! » ajoute Maïka. C’est ainsi qu’à la Taverne se côtoient habitants et clients locaux, professionnels et touristes. Le couple est résolument motivé à faire vivre ces deux lieux de réception. Ils organisent même des concerts chaque 1ers vendredis du mois, en partenariat avec la communauté des Communes Giennoises. Une adresse où il fait bon s’inviter en famille, le temps d’un séjour…ou pour toujours !
 

Le Gîte des artistes en bref : 5 chambres + 1 studio, de 15 à 19 personnes.15€ à 25€/personne/ nuit (selon option petit-déjeuner et linge)
La Taverne : 7j/7 (fermé uniquement le dimanche après le service du midi jusqu’au lundi 11 heures). Formule midi 13€ et soir 15€. Accueil de groupes.

Et parce que "quand on aime on ne compte pas", Maïka et Denis tiennent également cette année le restaurant du camping de Gien !