#LoiretVous
Fourchette & Cie: un restaurant passé à la moulinette

Fourchette et compagnie

On fête le printemps avec un week-end à la Tonnellerie***: l’art du bonheur simple dans le Loiret...

Le printemps va bientôt nous tenir compagnie ; c’est une chance ! On va E.N.F.I.N pouvoir goûter –sans complexe- aux plaisirs de saison, prendre le temps d’un premier bain de soleil dans le jardin paysager de l'hôtel, et se laisser aller à la gourmandise. Chronique d’un week-end gourmand à la Tonnellerie, entre Chambord et Orléans…

On commence parfois la semaine sur les chapeaux de roue, pour la terminer sur les rotules ;) On mérite alors ce week-end épicurien qui fait l’éloge de la lenteur. Résultat: on arrive dans le Loiret pour se la couler douce à deux pas de la Loire. On entre à la Tonnellerie comme on entre chez des amis d’enfance : soi-même, le cœur léger et les papilles en alerte. Ici, Hélène et François sont aux petits soins, aussi souriants et attentionnés que généreux et gourmands. Pas étonnant que l’hôtel*** soit recommandé par les clients internautes et les guides, et doté d’un label environnemental. A Tavers, la Tonnellerie a gardé tout le charme de la maison d’un vigneron-négociant, coiffée d’une vigne sur la façade et d’un jardin paysagé. 

Accueil sur-mesure à la Tonnellerie

Accueil sur-mesure à la Tonnellerie ©A. RUE- ADRT 45

Découvrir la région au départ de la Tonnellerie

Découvrir la région au départ de la Tonnellerie ©A. RUE- ADRT 45

Lecture accompagnée, côté salon de la Tonnellerie

Lecture accompagnée, côté salon ©A. RUE- ADRT 45

Comme un air de piano

Comme un air de piano ©A. RUE- ADRT 45

Teatime dans le salon de la Tonnellerie

Teatime dans le salon de la Tonnellerie ©A. RUE- ADRT 45

Confitures maison

Confitures maison ©A. RUE- ADRT 45

On s’installe confortablement dans ce lieu à la fois élégant et moderne. On visite les environs. Quand l’heure est venue de se mettre à table, on goûte alors une cuisine traditionnelle où tout est maison et issu de produits de saison, locaux et majoritairement bios*. Le chef met un point d’honneur à travailler des produits non transformés achetés aux producteurs. Cerise sur le gâteau : même les fonds de sauce sont « maison » pour éviter les additifs. Pas de doute, le chef régale à coup sûr petits et grands ! Il créé de beaux mariages dans l’assiette qu’il accorde avec des vins ligériens, et concocte sur mesure des mets savoureux pour les personnes intolérantes, végétariennes et véganes.
Quand l’heure de repartir vient à sonner, on repart le cœur léger, ravi : l’hôtel a tenu promesse, le séjour fut assurément gourmand…

* Le restaurant est ouvert en exclusivité aux clients de l'hôtel.

C'est décidé, on réserve un week-end avant qu'il n'y ait plus de place !

Retour du marché, légumes du Val orléanais
Retour du marché, légumes du Val orléanais

Des idées de balades, de-ci de-là… 

•    Ramasser des champignons en Sologne : contrairement à ce qu'on croit, il n’y a pas qu’en octobre qu’on peut faire sa cueillette. Et le diner du dimanche soir n’en sera que meilleur… ! Si malheureusement la cueillette n'est pas fructueuse, il restera toujours les jonquilles ou les coucous, en saison...!

•    Faire le plein de bons légumes de l’orléanais et produits du Val de Loire sur les marchés environnants, notamment ceux de Beaugency et Meung-sur-Loire.