#LoiretVous
Le musée Girodet rouvre ses portes

Ouverture du musée Girodet
à Montargis

Après six ans de fermeture et un chantier de rénovation marqué par de nombreux aléas, le musée Girodet ouvre ses portes le 15 décembre prochain !

Pour fêter l’événement, l’entrée est gratuite jusqu’au 28 février 2019 !

Musée Girodet à Montargis
Musée Girodet à Montargis

Toujours installé au sein de l’Hôtel Durzy, le musée Girodet a changé de visage : une galerie vitrée apporte désormais une touche contemporaine à l’imposante façade sculptée du XIXème siècle.

“Nous avons doublé la surface d'exposition grâce à une extension à l’arrière du bâtiment”, précise Pascale Gardès, directrice du musée. “Ce qui a permis la création d’un espace dédié aux expositions temporaires, tout en conservant l’espace historique pour les collections.”
 

Les quelques 190 œuvres que comptent les collections ne seront plus à l’étroit !
La salle des mariages chère aux montargois, reste quant à elle ouverte au public, au rez-de-chaussée de la bâtisse.
Le cœur du musée est consacré à deux grands artistes du montargois : le peintre Anne-Louis Girodet, élève de David, Grand Prix de Rome en 1789, et le sculpteur romantique Henri de Triqueti. Tous deux sont de brillants représentants du courant artistique de leur temps, et font du musée Girodet une référence pour l’étude de l’histoire de l’art du début du XIXe siècle, entre néo-classicisme et romantisme.

C’est aussi l'occasion de redécouvrir ce bâtiment, construit à partir de 1860 grâce au legs de Philippe-François Durzy, notable montargois. L’architecte Delton, restaurateur de l’hôtel Groslot à Orléans et du château de Blois, en dessine les plans. L’éclairage zénithal et le rythme intérieur sont directement inspirés, excusez du peu, de la grande galerie de peinture du Louvre.
 

Oeuvre Faujour du musée Girodet Montargis Oeuvre du musée Girodet Montargis
Jardin Durzy à Montargis Circuit touristique des ponts de Montargis

A ne pas manquer :
Le musée Girodet est entouré d’un charmant parc à l’anglaise planté d’essences rares, entre le canal de Briare et le Loing, le long de l’ancien rempart qui le sépare de la ville.
Le quartier de la pêcherie, la maison de la Prasline, le circuit des ponts, le circuit chinois et son musée font partie des incontournables de la « Venise du Gâtinais ».

A quelques kilomètres de là : Les Tanneries, Centre d’Art Contemporain à Amilly.

Où dormir : c'est ici, à Montargis.

+ d'infos : rendez-vous à l'Office de Tourisme de l’AME