Chargement ...
Extérieur de l'église © Conservation départementale du Loiret

Lion-en-Sullias
Découvrez Lion-en-Sullias, petit village du Val de Sully !

Ce village est reconnu « Village de Caractère du Loiret » depuis 2020. Ce label atteste d’un patrimoine architectural de qualité, préservé et homogène. S’y promener vous apportera un dépaysement total et une découverte charmante.

photo © ADRT F. MARET

photo © ADRT F. MARET

photo © ADRT F. MARET

photo © ADRT F. MARET

Le saviez-vous ?

Le territoire de Lion-en-Sullias est traversé par plusieurs jolies petites rivières, comme la Sange qui a alimenté deux moulins dont les bâtiments existent toujours ou encore la Quiaulne qui se jette dans la Loire au lieu-dit La Ronce : cette embouchure de la Quiaulne (ainsi que l’île de Cuisse) accueille l’une des colonies de sternes pierregarins et naines les plus importantes du département. Quant à la célèbre Pierre-Crapaud à l’allure de batracien, objet de vieilles légendes, elle n’est pas, d’après les archéologues, un mégalithe élevé par les hommes du néolithique, mais plus prosaïquement un rocher du lit de la Loire… Enfin, n’oubliez pas que Lion-en-Sullias, petite commune accueillante, a toujours eu le sens de la fête. Et sa fête des beignets aux fleurs d’acacia, qui bat son plein fin mai-début juin, est aujourd’hui l’une des plus originales et des plus populaires de la région.

Petit(s) secret(s) d'histoire

Son église Saint-Etienne élue en 2020 patrimoine rare et remarquable du Loiret, construite au XIe siècle sur une ancienne crypte mérovingienne avec son porche en pierre, elle fût ensuite dotée de son caquetoire au XVIe siècle, reflet du bâti de Sologne. C’est au XVIIIe siècle que les derniers remaniements ont lieu, notamment l’installation de vitraux issus des ateliers de Saint Benoît sur Loire, lui donnant la forme que nous lui connaissons aujourd’hui. Elle protège également en son sein des pierres tombales de seigneurs.

Comment s'y rendre ?

En voiture : D 951