Chargement ...
Châlette - Site des trois canaux- F. MARET ADRTL

Charmante ville à la confluence de trois canaux, une visite s’impose à Chalette-sur-Loing dans le Loiret !

Commune de l’agglomération de Montargis dans le Gâtinais, elle a la particularité d’être tournée vers l’eau. En effet pas moins de 3 canaux la traverse : le canal du Loing, de Briare et d’Orléans ainsi que 4 cours d’eau: le Loing, la Bezonde, le Solin et le Puiseaux. 
Au XVIIe siècle, les moulins étaient nombreux sur les rivières, on n’en comptait pas moins de cinq sur le territoire ; moulins à blé, à froment, à tan. On y broyait de l’écorce de chêne et même le bois lui-même pour les tanneries de Montargis.

A découvrir à Chalette :

Avec le musée d’Ecole plongez dans l’univers d’une salle de classe du début du XXème siècle. Le site des 3 Canaux, là où les canaux se rejoignent vaut le détour non loin du Lac de Chalette. Historiquement, ces voies étaient destinées à relier la Seine et la Loire pour le transport de marchandises. 

Base-de-loisirs-de-Chalette- F. MARET ADRTL

Base-de-loisirs-de-Chalette- F. MARET ADRTL

Chalette-sur-Loing-musee d_école - D. CHAUVEAU.

Chalette-sur-Loing-musee d_école - D. CHAUVEAU.

Châlette - Hutchinson - F. MARET ADRTL

Châlette - Hutchinson - F. MARET ADRTL

Châlette - Maison de la nature et de l_eau - F MARET ADRTL

Châlette - Maison de la nature et de l_eau - F MARET ADRTL

Ville-de-Chalette--service-environnement

Ville-de-Chalette--service-environnement

Joli coin de nature

L’eau est une partie intégrante du patrimoine communal comme en témoigne la base de loisirs du lac. D’une superficie de 22 hectares, il offre détente et divertissement autour d’espaces aménagés et d’équipements de choix : Maison de la Nature et de l’Eau, théâtre de verdure, école de voile, baignade, aire de jeux, pêche, tables de pique-nique, sans oublier la zone naturelle du Grand Rozeau entre le canal et le Loing, zone humide protégée où l’on peut observer une grande variété de plantes et d’animaux.

Le saviez-vous ?

Au XXème siècle, Châlette doit sa diversité à l’implantation en 1851 d’une usine de caoutchouc par un Américain, Hiram Hutchinson. En raison des deux grandes guerres mondiales, de profonds changements ont lieu dans la composition de la population. Pour pallier le manque de jeunes ouvriers disparus sur les champs de bataille, la direction de l’usine Hutchinson est amenée à recruter une main d’œuvre étrangère. Ce sont les Russes et les Ukrainiens qui vont, en majorité, être embauchés durant les années 1920. A partir de 1936, en raison de la guerre d’Espagne, arrivent les Espagnols puis les Yougoslaves. Dans les années 60, c’est au tour des Portugais et des Nord-Africains. Viennent ensuite les Turcs et les Africains. Au début des années 90, Châlette accueille plus de 35 nationalités différentes. Les étrangers font ainsi partie de la mémoire collective de la ville.

Comment s'y rendre ?

En voiture : Autoroutes A 19 et A 77 et D2007
En train : Gare de Montargis